Seminar Anthropologie à Nanterre , 14th on November 2017, University of Nanterre room E105.

 

Que peuvent avoir en commun une équipe de neuroscientifiques canadiens, des soldats américains stationnés en Irak, un terroriste norvégien, des mystiques soufis en quête d’union divine et des bergers éthiopiens pris dans une spirale de vendetta ? Parmi les réponses possibles, nous nous intéresserons à leur manière de partager une idée : des sons, bien choisis, pourraient modifier l’état psychique et somatique d’autrui avec ou sans son consentement. Cette hypothèse
a une longue histoire en Europe, et l’ethnographie montre qu’elle se décline de différentes manières à travers le monde. Elle fonde tantôt des espoirs thérapeutiques, tantôt la crainte que les sons n’induisent des effets pathogènes ou n’accomplissent sur les âmes sensibles d’insidieuses manipulations. Dans cette séance, nous discuterons de quelques manières d’investir les sons de telles capacités transformatrices, et tenterons d’en esquisser une typologie.